Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13

Tous les articles de 2011

Too old to die...

L'année dernière, je vous ai offert un joli conte de Noël...
Et puisqu'il est toujours d'actualité, je ne peux que vous inciter à le lire ou le relire.

Cette année, je vous propose un exercice différent qui n'a rien à voir avec cette période de l'année.
À la base, j'avais prévu un texte cynique et polémique contre Noël mais à bien y réfléchir, le bonheur (réel) qui sera éprouvé globalement par la plupart d'entre vous est finalement assez rare pour être entâché d'une quelconque mauvaise humeur.

Évidemment, je le publierais plus tard... ho, ho, ho...

En attendant, profitez de ce qui suit et passez d'excellentes fêtes !

Lire la suite de cet article

Détruire, toujours...

Trois nouvelles aujourd'hui qui n'ont strictement aucun rapport entre elles voire aucun intérêt si l'on est ni turc, ni arménien, ni amateur de football, ni défenseur de la presse libre.
Ce qui fait beaucoup de monde qui ne lira pas cet article...

Lire la suite de cet article

Juste une étincelle...

Pour commencer, il est amusant de noter que l'étincelle est celle qui allume... et non celle qui éteint !  :)
La suite va être beaucoup moins drôle puisque je vais te parler de la révolution qui vient et qui n'attend plus, justement, qu'une étincelle...

Lire la suite de cet article

Pour Maïa...

Le monde est cruel et injuste. Ou l'inverse.

Mais c'est de ta faute : tu nous as trop habitué au caviar sémantique et à son coulis de figues fraîches sur lit de pétoncles braisées...

Lire la suite de cet article

L'attachement (0)

Inutile de nier ou de jouer les rebelles au cœur d'acier, ivres de vent et fous d'horizon, nous sommes tous attachés.
Par le sang, par le sol, par le sexe, nous avons tous, à des degrés divers, une origine, un point de "bon retour", comme une cohérence.

Le sujet étant particulièrement difficile, j'ai choisi de le diviser et de le traiter selon trois angles (qui peuvent aussi, parfois, n'en faire qu'un) :

  1. les lieux
  2. les personnes
  3. les idées

Dans ce numéro 0, je vais surtout tenter de définir certaines notions et poser quelques pré-requis personnels de manière à ne pas avoir à me répéter dans les chapitres suivants.
Chapitres qui ne seront publiés que lorsqu'ils seront prêts.

Lire la suite de cet article

Liberté d'expression

C'est un problème délicat de limiter la liberté d'expression (ou le droit à l'expression, le mot liberté ici n'a pas beaucoup de sens).

Je considère la liberté d'expression comme la première des libertés, celle qui conditionne toutes les autres.
À ce titre, la limiter c'est forcément limiter les autres.

(Article écrit "live" et à la va-vite en réponse à Lou et à alleluia dans les commentaires de cet article de Maïa.)

Lire la suite de cet article

Rien ne nous délivrera...

Les rockers en ont fait un sujet de prédilection et certains de ses mythes se sont d'ailleurs astreints à disparaître tôt.

« Vieillir, que c'est laid ! Vieillir, pour quoi faire ? Vieillir, moi jamais ! J'aime bien trop la vie ! »

chantait le groupe Bijou, dans la lignée du célèbre « I hope I die before I get old » des Who.

De façon assez amusante, pour qui apprécie les facéties du hasard, quelques mois après la parution de la première version studio de « Vieillir » (album "Danse avec Moi", 1977), naîtra Maïa Mazaurette qui nous livrera, quelques années plus tard (en 2009), un petit bijou littéraire pour en finir avec la vieillesse.

Le hasard faisant bien les choses, le groupe Bijou et Maïa Mazaurette sont issus du même coin de banlieue : Juvisy/Savigny/Épinay-sur-Orge...

Lire la suite de cet article

halloween, mon cul !

Dans une société d'hypocrisie permanente où la plupart des gens jouent déjà un rôle (avec plus ou moins de talent et d'efficience), le carnaval est devenu superflu.
Ce n'est plus qu'un prétexte économique (buvettes, costumes, tourisme).

Lire la suite de cet article

Plouf, plouf !

C'est le bruit que vient de faire mon moral en tombant.
Encore une boîte qui ne veut pas de moi... au moins celle-ci a répondu.

Je crois que je vais vraiment leur envoyer mon CV atomique... Je ne risque plus rien maintenant.

Bref ! Pour se remettre, rions un peu, comme dans ce jeu d'enfant :
« Plouf, plouf, ça sera toi que tu seras un grand président ! »...
Heureusement, je ne suis pas encore sur la photo :

Lire la suite de cet article

La racole primaire

Le champ politique français, déjà bien encombré de zones d'ombre, de puits sans fonds, de miroirs aux alouettes et de souterrains labyrinthiques, tous plus minés les uns que les autres, vient donc de se doter officiellement (puisque succès populaire, hélas ! il y eût), d'une nouvelle étrangeté : les primaires.

Lire la suite de cet article