Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13

Tous les articles de 2014

Journal de vol

Comme titre pour cet article — rédigé en plusieurs jours sur un papier quadrillé 5x5 à l'aide d'un stylo à plume à encre bleue puis mis en ligne depuis un cybercafé du XIIe arrondissement — j'ai longtemps hésité entre « Vol De Nuit » et « La Disparition ».
En choisissant « Vol De Nuit », le risque était de voir débarquer le Petit Prince, son mouton plus un groupe d'avocats internationaux, pour me rappeler que selon Saint-Éxupéry, le mot « vol » ne désignait que les courbes aériennes des grands migrateurs (goélands et Latécoères) et non le quotidien mécanique des banquiers de la City.
Avec « La Disparition », le risque était circonscrit aux seuls mots débutant par la lettre « e » : e-books, e-mails, e-photos, e-tc. Mais j n m sntais pas d'crir un long txt sans ctt indispnsabl lttr.

Lire la suite de cet article

Interlude #4

Pour ceux et celles qui ne sont pas au courant — les autres, vous avez reçu un mail vous pouvez arrêter de lire —, je me suis récemment (dans la nuit de dimanche à lundi) fait voler mes sacs contenant (entre autres) mon ordinateur portable et le disque dur externe de sauvegardes.
Je ne te détaille pas ici ce que j'en ai pensé ni ce que je ressens encore aujourd'hui, je prépare un article spécial à ce sujet. C'est comme si je n'avais rien écrit (hormis ce blog). Tout est parti.

Lire la suite de cet article

Manuscrit Zéro Zéro Sept (suite)

Quoi de plus intrigant que de trouver chez un autre écrivain LA phrase autour de laquelle tu tournes depuis des années sans parvenir à l'assembler correctement ? C'est ce qui vient de m'arriver en lisant un nouvel ouvrage de Yôko Ogawa (qui va finir par devenir mon auteure de chevet). Et là, ce que je te disais de la dame dans l'article précédent — à savoir qu'elle était à la fois un écrivain qui donne autant envie d'écrire que d'arrêter — prend tout son sens.

Lire la suite de cet article

Manuscrit Zéro (ou le dessein de l'écrit au dessin)

Lorsque j'étais tout petit (c'est-à-dire hier matin, à peu près), les images étaient rares et cette rareté donnait à n'importe laquelle d'entre elles une valeur inestimable.
Les téléviseurs noir et blanc arrivaient à peine dans les foyers ouvriers, la publicité n'avait pas encore envahi tout l'espace disponible et la photographie était un luxe.

Lire la suite de cet article

Ha non, fils... ça va pas être possible...

On associe souvent le blues (la musique) avec la tristesse, la mélancolie, le récit harassant d'une vie de souffrance, le décompte infini des emmerdes qui balisent un parcours à côté duquel n'importe quel chemin de croix ressemble à un zouk enflammé.
Pourtant les chanteurs de blues peuvent aussi raconter la fête, les amours, les amis, la vie qui papillonne comme un jeune cabri insouciant dans une prairie aux fleurs multicolores.

Lire la suite de cet article

De Malik Oussékine à Rémi Fraisse

Les gouvernements, tous autant qu'ils sont, n'apprennent jamais rien de leurs erreurs. De Malik Oussékine, battu à mort par des CRS le 06 décembre 1986 en marge d'une manifestation étudiante, à Rémi Fraisse, tué par un jet de grenade offensive le 26 octobre 2014 lors d'une manifestation contre la construction d'un barrage, il y a comme un air de ressemblance :

Lire la suite de cet article

Le changement (de plateforme), c'est maintenant !

La nouvelle version de ce blog est désormais disponible à cette adresse. Le changement de plateforme est juste le passage du bon vieux PluXml à l'incontournable WordPress.
Du positif et du négatif dans cette transformation mais comme c'est uniquement technique je ne t'ennuie pas avec des choses que moi-même j'ai du mal à comprendre. J'ai parfois l'impression d'être un ministre français devant un dossier important : sais pas par quel bout le prendre ; peur que ça morde ; que ça t'explose à la gueule comme une grenade offensive… que ça te coûte ta voiture de fonction et ton salaire de parasite. Sale con.

Lire la suite de cet article

Un plus un égale zéro virgule zéro

Comme je n'ai pas beaucoup de temps, je vais faire court : deux (relativement) mauvaises nouvelles.
Premièrement, fermeture des commentaires sur cette plateforme. Mes "nouveaux amis" Chinois dont je te parlais la dernière fois (auxquels se sont joints des Ukrainiens et des Canadiens) commencent à abreuver les commentaires de spams et les parades techniques sont hors de ma portée (et de ma bourse). Seule solution à peu près viable : changer de plateforme. Mais ça va prendre du temps (et malgré les apparences, c'est quand même ce qui me manque le plus).

Lire la suite de cet article

Dans le port de l'Arsenal

Pas très loin du centre Morland dont je t'ai récemment causé, il y a un port de plaisance. Pas très grand, quelques dizaines de bateaux. Pas très beau non plus. OK, si tu es parisienne tu connais déjà tout ça mais figure-toi que je suis (ou plutôt, le blog est) attentivement scruté par nos amis chinois. Je n'en connais pas la raison. Et l'outil statistique de l'hébergeur peut très bien se tromper. Mais c'est lui qui m'indique toutes ces connexions (les 9/10e de l'ensemble !) en provenance du plus millénaire des pays cinq fois millénaires.

Lire la suite de cet article

Monographie : le bâtiment le plus moche de Paris

Il y a longtemps que je voulais t'en parler. Paris ne compte pas que des bâtiments sublimes ou pittoresques. Paris a aussi son lot de bâtiments ratés, de bâtisses improbables et de buildings hideux. Des brouillons récupérés dans les poubelles d'architectes internés depuis, des verrues poilues et moussues venues à brides rabattues pour gachu la phutu !

Lire la suite de cet article