Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13

Tous les articles de mars 2017

15h40, il ne s'est rien passé

Et c'est bien regrettable. Pas pour tout le monde bien sûr. Mais j'aurais personnellement apprécié d'en apprendre davantage. Pour ma culture personnelle, d'une part. D'autre part, parce qu'un être humain grandit (et se grandit) par l'écoute, pas par la parole. Surtout lorsque cette dernière est à la fois confiscatoire et désordonnée. Mais n'est-ce pas là, finalement, le vrai rôle de la parole ?

Lire la suite de cet article