Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 547 mots - 33 commentaires

Liberté d'expression

C'est un problème délicat de limiter la liberté d'expression (ou le droit à l'expression, le mot liberté ici n'a pas beaucoup de sens).

Je considère la liberté d'expression comme la première des libertés, celle qui conditionne toutes les autres.
À ce titre, la limiter c'est forcément limiter les autres.

(Article écrit "live" et à la va-vite en réponse à Lou et à alleluia dans les commentaires de cet article de Maïa.)


Après, ça n'empêche pas une juridiction civile de se prononcer sur le bien-fondé ou pas d'une expression notamment dans les cas très particuliers de diffamation, d'usurpation d'identité, de propagande, etc...

Ici, on a clairement un "croisé" extrême de la mâlitude blanche et chrétienne, donc par définition, d'une portée assez réduite.
Je reste persuadé que tant qu'il pourra se défouler à l'écrit (bien qu'il gagnerait quand même à prendre quelques cours d'expression écrite), il restera au chaud devant son clavier.

Cela dit, je n'irais pas jusqu'à réclamer son retour s'il venait à disparaître. La liberté d'expression n'est pas une obligation d'expression et certaines paroles sont effectivement dispensables.
Maintenant, le fait que ces paroles existent posent des questions qui vont au-delà de la légalité ou de la crainte qu'elles peuvent engendrer (ce qui est leur but premier, d'intimider le lecteur).

Dans un schéma absurde (mais tous les schémas à ce sujet sont absurdes puisque le problème est global), la liberté d'expression doit permettre d'évacuer un ressenti en clamant, "Sarkozy enculé", "Jésus fils de pute", "Allah claire fontaine", etc...
De manière vindicative ou humoristique, toutes les affirmations qui tendent à diminuer ou nier un groupe ou un individu ont pour base un malaise vis à vis de ce groupe ou de cet individu.
Ce malaise doit s'exprimer. Le groupe ou l'individu a ensuite la possibilité, si besoin, de recourir à la loi (notamment française) qui réprimera, interdira ou laissera courir.


Dans la page À Propos de ce site, j'ai bien précisé :

« Pour autant, cette libre expression ne s'exonère pas de la tolérance et du respect que requièrent la parole et les idées d'autrui, bien au contraire. »

Je n'ai jamais eu à intervenir. Bien sûr, l'audience de ce site est limitée, limitant de facto les risques.

De plus, pour venir ici, il faut quasiment le faire exprès, Le Loup & Le Chien n'a pas d'autre cadre d'exposition que le grand internet mondial et ne s'expose pas à la vue de tous et de façon inopinée comme cela peut être le cas pour les journaux papier en kiosque...
Et puisqu'on en parle, quelques mots sur l'affaire Charlie Hebdo.


Personnellement, je ne crois pas un instant à la thèse islamiste. Ce serait bien la première fois que les des intégristes musulmans se comporteraient de la sorte envers un média européen ! Certes, il faut un début à tout mais quand même...

C'est trop beau, ces intégristes musulmans qui, à quelques mois d'une élection importante qui risque de faire basculer le pays dans un totalitarisme chrétien, s'en prennent à un journal plus sympathiquement bête que réellement méchant...
Le procédé du cocktail molotov, déjà, n'est pas vraiment dans les habitudes de ces fous de dieu... à base d'alcool, non, ce genre de bombe ? Quand au piratage du site internet, passons...

Comme d'habitude, cherchons à qui le crime profite... et soutenons de toute nos forces et jusqu'à notre dernier souffle la seule liberté qui vaille et qui conditionne toutes les autres : la liberté d'expression !


33 commentaires

  1. #1

    Par le à

    Sauf à fouiller pendant 2 heures entre sexactu et le lien proposé par Lou, on ne comprend pas bien qui est "il" ni de quoi il retourne. J'ai eu la flemme d'aller voir les conneries racontées par un timbré.

    Enfin, ce que tu écris me rappelle le regret que j'ai eu il y a quelques temps que Maïa ait censuré des propos violents, à ce que j'ai compris par la suite ; j'avais pensé à l'époque que c'était leur faire une faveur que de cacher la violence de leur propos. Eviter la censure autant que possible est une démarche saine : ça permet de prendre la température des esprits. Très utile... même si c'est souvent affreusement désagréable et choquant (le mot "enculé" me donne toujours autant de frissons insuportables ^_^). Je ne sais pas ce qui me gêne le plus, de fois, ce qui est dit ou la façon dont c'est dit... ???

    Il y a Nicolas Bedos qui sort un bouquin truffé de trucs assez violents et diffamatoires il me semble. Il a eu au moins le mérite de dire qu'il était fier de vivre dans un pays où son bouquin est pubiable...

  2. #2

    Par le à

    Même pas fini d'écrire l'article et déjà un commentaire... ! ;)

    Bon,ben je vais m'arrêter là, vais me relire quand même pour les fautes... :D

  3. #3

    Par le à

    Je suis très à l'affut ^_^

    Et puis vois pour rajouter une petite synthèse sur ce qui s'est passé ou dit... pour le confort de tes lecteurs, SVP

  4. #4

    Par le à

    .Pour la synthèse, c'est simple : Lou a demandé à ce qu'on signale un site, j'ai argué de la liberté d'expression nonobstant le fait que le site en question est effectivement assez trash...
    (C'est vers la fin des comm', Lou 8 Nov 2011 à 20:14)

    Ensuite, les liens, servent à ça : aller voir l'origine des choses. ;)
    Selon l'intérêt et le temps que l'on peut y consacrer...

  5. #5

    Par le à

    Ca y est, je suis une muse : je motive la création d'articles :p.
    Sinon je confirme ce que j'ai dit sur Sexactu : le monsieur il a le droit de croire à un complot mondial féministe, il a le droit de mépriser les femmes, tant que tout ça reste dans sa tête, dans ses paroles, et ne pousse pas à la haine des femmes (et des gosses, dans le cas de l'article que j'ai cité, puisqu'au final le monsieur justifie un abus sur enfant par un "ça lui évitera de devenir féministe, faudrait toutes les éduquer comme ça". L'abus en question, c'est à propos de la gamine s'étant faite fouettée à coups de ceinture par ses parents pour avoir téléchargé un jeu vidéo.)
    Par exemple, personnellement je n'aime pas les jeunes émos, je trouve ça ridicule. Mais je promets n'avoir jamais hurlé "tuez cet émo, étouffez le avec sa mèche et ses piercings" en pleine rue.

  6. #6

    Par le à

    @Lou : bienvenue ici, pour commencer. :)

    Ensuite, il y a une différence (plutôt une nuance) entre écrire un blog (ou un livre) et y tenir des propos violents et les scander dans la rue.
    Entre les deux il y a une espèce de flou qui sépare l'espace privé de l'espace public.

    Malgré son accessibilité, un blog n'est pas soumis d'office aux yeux et aux oreilles des passants : il faut y aller soit volontairement soit par le biais d'un autre espace internet mais dans les deux cas, dans une démarche d'information au sens large.

    Dans la rue, l'information te saute dessus sans prévenir : manif', accident, agression, coup de foudre... ! :D

    Un récent jugement du tribunal de je-ne-sais-où fait désormais jurisprudence en intégrant l'outil blog et son contenu dans la sphère des médias diffuseurs d'information et à ce titre protégés par la liberté d'expression voire par le secret des sources (fouiller Rue89, mot-clé Orléans, je crois...).

    Alors que dans la rue, le délit de trouble à l'ordre public pourrait être retenu si jamais ce type défilait avec une banderole reprenant ses inepties, sur son blog, il y a peu de chances qu'il soit inquiété.

  7. #7

    Par le à

    J'ai lu l'article de Maïa, et je me suis rendu sur le site linké par Lou...
    Oui, un blog n'est pas la rue, la vie, une tribune d'expression à un meeting politique, mais il n'empêche qu'il est bien spécifié dans le sous-titre que les "féministes" sont mal venues. (Et lui, il s'est mal relu, ou quoi ? Tout à fait d'accord avec toi, éric, pour l'expression écrite, ET l’orthographe aussi). Donc il y a un cas de discrimination plus que visible là. Et hypocrite, en plus, avec la formule "féministes mal venues", qui ne veut tout simplement pas dire "dehors, j'en veux pas chez moi", mais qui revient quand même à ça.
    Tu as raison aussi, éric, quand tu dis qu'il faut aller VOLONTAIREMENT chez lui pour "bénéficier" (OMG) de sa prose, mais bien qu'il s'épanche sur un clavier, derrière son écran, il peut toucher des gens qui pourraient, par la teneur de ses propos (débiles, certes, mais vraiment haineux), pousser à l'acte certains qui n'attendent que cette approbation (déguisée ou pas). Encore une raison pour moi de détester le déguisement. Et rien ne nous indique qu'il ne fait que dégoiser...
    Ça fout quand même les jetons de penser que quiconque doté d'une connexion Internet peut accéder à ce site.

  8. #8

    Par le à

    Quand je disais qu'internet est un vrai foutoir... Alors la censure je ne suis pas trop pour, mais tout ce n'importe quoi qu'on trouve sur internet ça me fiche quand même les j'tons, des jours... J'en ai parlé il y a quelque temps, de la quantité astronomique de propagande raciste que je reçois via les mails, du vrai lavage de cerveau. Donc, la liberté d'expression c'est beau... mais ça peut faire mal !


    PS : éric, tu l'as dit : "les liens, servent à aller voir l'origine des choses. Selon l'intérêt et le temps que l'on peut y consacrer...

    Le temps c'est bien là mon problème -et non pas la flemme comme je le dis plus haut par provoc- J'ai réduit mon temps "internet" de moitié, en grande partie en zappant tout ce qui propose des liens, et puis aussi en évitant les articles trop longs ou qui ne m'interpellent pas au premier coup d'oeil. Alors un article qui te renvoie à un lien qui te renvoie à une autre lien, etc. c'est trop. Ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas, mais j'essaye d'aller à l'essentiel pour ne pas perdre trop de temps. Je suis supposée travailler ! Après chacun gère son blog comme il veut...

  9. #9

    Par le à

    @Pimprenelle. "Tu as raison aussi, éric, quand tu dis qu'il faut aller VOLONTAIREMENT chez lui pour "bénéficier" (OMG) de sa prose"

    Pas nécessairement vu que, par exemple, j'ai reçu par mail des liens vers des blogs xénophobes alors que j'ai rien demandé. J'ai fait un peu de ménage, mais bon, c'est pénible...

    PS : navrée de me mêler de ce qui ne me regarde pas dans la gestion d'un blog... o_o Quelle casse-c****** je fais !

  10. #10

    Par le à

    Un blog appartient aussi à ceux (et celles, surtout ici) qui le lisent. ;)

    Les mails que tu as reçu, Véro, si je me souviens bien, venaient d'un proche... facile à éliminer, donc (les mails, hein, pas le proche... quoique...). :)

  11. #11

    Par le à

    C'est drôle que tu dises ça, éric ("éliminer facilement"), je voulais aussi déposer un commentaire sur le site de paulbinocle, je vais donc te répondre là-bas : "faute de grives, on mange du merle" (tiens, y a comme du sexisme là-dedans, femelleS versus mâle).
    Pour la liberté d'expression, je veux bien, mais j'ai lu ses réponses sur Sexactu, à notre ami de Rond Ce Veau, et ses propos sont encore plus "craignos" que sur son site. Bon, il faut que j'avoue que la page d'accueil et les commentaires visibles m'ont suffi, je n'ai pas poussé plus loin...
    Le droit de dire ce que l'on pense ne donne pas le droit (cela est mon avis) de dénigrer et rabaisser la personne qui n'est pas d'accord avec toi. Surtout en utilisant des clichés éculés.
    Mais bon, ça fait rire !

  12. #12

    Par le à

    @Pimprenelle : ce type est tellement hors de tout qu'il en est pathétique...
    Si je devais signaler son site, ce serait plutôt au Muséum d'Histoire Naturelle... :D

  13. #13

    Par le à

    Article intéressant. Notre collectif a néanmoins publié un avis très différent, je le met en lien pour pouvoir confronter:
    http://feudeprairie.wordpress.com/2011/11/07/la-presse-les-medias-liberte-reelle-et-liberte-dapparence/

  14. #14

    Par le à

    Salut Seb et bienvenue ici.

    Je ne crois pas que notre expression soit sur le fond si différente. Sur la forme, ça ne fait aucun doute mais je m'en explique chez vous (page à propos).

  15. #15

    Par le à

    En parlant de liberté d'expression... il m'arrive un truc très étrange et j'aimerais savoir si tout le monde est touché ou pas par le phénomène. Je n'arrive plus à aller sur sexactu : tous les liens (que ce soit dans mes favoris, via google ou même via ton blog) me dirigent systématiquement sur GQ. Est-ce normal ???

  16. #16

    Par le à

    @Véro : oui et non...

    GQ a tenté (et raté !!) l'intégration du site de Maïa sur sa plateforme et du coup, ça gueule de partout !!

    Plus de tags, plus d'artices, plus de commentaires, bref, la cata... pauvre Maïa... elle ne devait pas s'attendre à ce bordel...

  17. #17

    Par le à

    Bon... ouf, tant mieux. Car le site est mal foutu ! Peut-être que les articles sont bien (?) pour l'interactivité ils peuvent revoir leur copie. Les coms apparaissent par trois, il faut utiliser "suivants" pour avoir la suite et en plus ils arrivent dans le mauvais sens (du dernier vers le premier com) Résultat : il faut cliquer je ne sais combien de fois pour remonter à l'origine si on veut suivre une conversation. Un des charmes de sexactu est la facilité de dialogue. Si on devait passer par GQ, il est évident que pour moi c'était FI-NI !

    Ils auraient pu prévenir non ? Pas étonnant qu'ils gueulent de partout...

    Sur ce, merci pour l'éclaircissement ^_^

  18. #18

    Par le à

    Raté pour un départ, mais visiblement le choix est définitif. Quelle déception ! La suite des coms sur Facebook... Pratique, j'ai pas de compte... o_O

  19. #19

    Par le à

    C'est une vieille option ce partenariat de Sexactu avec GQ, ça ne date pas d'aujourd'hui.

    Le problème est que les gens de GQ n'ont pas respecté le contrat dans la migration, que Maïa est en route (ou en avion ?) pour les engueuler, qu'entre temps elle a demandé à ce qu'on la rebascule sur son ancien site (ce qui n'a pas été fait), bref, elle n'est pas responsable de ce fiasco.

    Son métier c'est écrire, c'est pas de migrer des sites web.

  20. #20

    Par le à

    Bah... ça ne ressemble plus à du parténariat... même pas à une fusion... c'est se faire avaler tout cru !

    Et toi qui parlais d'intégrité ! Elle fait partie des vieux maintenant ? ^_^

  21. #21

    Par le à

    Je suppose que tu es payée pour ton travail et que tu y subis certaines contraintes ?
    C'est ce qui se passe. Sauf que...

    Comme si au moment de ton embauche on t'avait annoncé que tu disposerais (par contrat) d'un bureau privatif avec vue sur la Seine (ou la Loire, moi, sans mes lunettes... ^ ^) et qu'au final tu te retrouves dans un local désaffecté au sous-sol à côté des poublelles...

    Sa prose c'est son gagne-pain. L'intégrité, je préfère qu'elle reste dans ses textes et sa personne (ce dont je ne doute pas), même si pour ça, il faut participer à un meilleur référencement du site de son employeur.

  22. #22

    Par le à

    Exact mon capitaine... (je te l'ai dit, on ne va pas lui jeter la pierre !)

    Mais bon, ces histoires d'artistes, de médailles, d'argent... et d'intégrité ont traversé mon esprit. Pas facile de rester intègre quand on perd son indépendance. Enfin, c'est le risque... Mais j'exagère sans doute...

  23. #23

    Par le à

    A mon avis, et je pense que éric sera d'accord, audélà de ce que l'on préfèrerait, il est fortement improbable que Maïa perde en intégrité avec la plateforme. Elle a toujours été claire sur ce point, le partenariat avec GQ ne doit pas influencer son écriture. Et je pense qu'elle a suffisamment de caractère pour s'imposer. Le plus important sur SexActu c'est le contenu qu'on y trouve, et je sais que le site m'a énormément apporté au niveau de mon éducation et de ma réflexion personnelle. Il est hors de question que j'arrête de lire le site à cause d'une nouvelle forme un peu moche.

  24. #24

    Par le à

    Anais, je suis d'accord. :)

  25. #25

    Par le à

    Eh bien je vais être honnête avec vous. Incontestablement j'aime la plume de Maïa. Elle est drôle, on découvre des tas de choses, etc... Mais à vrai dire ce qui m'attire surtout sur sexactu c'est l'endroit qu'elle est parvenue à créer : Un espace dynamique où règne une ambiance excellente, où tout le monde discute librement (sans tabous ni censure), où les débats regorgent... bref un espace de détente et de discussion exceptionnel.

    Je suis allée jeter un coup d'oeil sur GQ (que je n'avais jamais visité) Il est évident que l'approche n'est ABSOLUMENT pas la même. Personnellement je me fiche (jusqu'à un certain point) que le site soit moche, ou même qu'il y ait un peu de pub (pas trop, faut pas que ça devienne illisible avec leur bannière absurde sur la gauche de l'écran!) mais je sais que si l'esprit et le fonctionnement de sexactu sont bouleversés, intégrité ou pas, Maïa ou pas, c'est un peu comme une "attache" qui risque de se rompre...

    Navrée mais je suis terriblement déçue !

  26. #26

    Par le à

    Très franchement, Véro, si le cadre futur de GQ ne permet plus (ou moins bien) ces fameux et longs échanges qui ont fait la gloire de Sexactu de Lima à Bali, il suffira d'en créer un !
    Un forum, ça se monte assez vite...

    Quand aux publicités, Firefox plus l'extension adblockplus et te voilà tranquille ! ;)

  27. #27

    Par le à

    "Quand aux publicités, Firefox plus l'extension adblockplus et te voilà tranquille..."

    Tu parles chinois, c'est ça ^_^

  28. #28

    Par le à

    Tu télécharges ce navigateur et tu l'installes :

    http://www.mozilla.org/fr/firefox/new/

    Puis tu le lances depuis ton menu "Démarrer", une fois qu'il est ouvert, tu cliques sur l'onglet "Outils", puis "Extensions", puis "Ajouter" et tu installes un truc qui s'appelle AdblockPlus et qui bloque les publicités.

    Ou directement depuis sa propre page : http://adblockplus.org/en/firefox

  29. #29

    Par le à

    Ouais... Un forum, mais VIIIIIIIIIIIIITE alors, parce que, j'ai le fameux Haddock (Capitaine de son état ^_^) qui m'a épargné le Sansous, mais ça n'empêche que je cafouille lamentablement avec les « commentaires précédents » et « commentaires suivants », ce qui fait que la très douée de sevice (oups, oublié le R :) ), avec 14 lectures réitérées des 3 (6 - 9 - 12...) pauvres posts, elle commence à avoir les doigts... et les neurones qui fatiguent !
    Et la page Facebook, soit, mais adieu les pseudos, non ? Hin Hin Hin,on t'as reconnu Machin, Chose ou Bidule ^^

  30. #30

    Par le à

    VERO, il y a AdBlock sur Chrome aussi :) Et sûrement un équivalent sur Opera et IE.

  31. #31

    Par le à

    Ouais sur SeaMonkey aussi.
    Mais pas sur lynx par contre... en même temps il bloquerai quoi ?

  32. #32

    Par le à

    @ SaC : sur Lynx, il pourrait bloquer une publicité subliminale dans les chaînes de caractères... une publicité pour des strings, par exemple ! :D

  33. #33

    Par le à

    Oh merci merci... vous êtes des amours (moi je me paye la honte mais c'est pas grave, pour ce qui est de l'informatique, ça commence à devenir une habitude ! ^_^ je ris jaune)

    En tout cas faut que je me penche rapidement sur la technique car je ne sais pas ce qui se passe chez QG, mais quand je licque sur "lire la suite" wouaw... j'ai plein de pubs de rasoirs qui envahissent mon écran... le moins qu'on puisse dire c'est que c'est razant !) Je ne sais pas qui s'occupe du marketing et de la pub là-bas mais il est nul... on n'a pas idée de rendre la pub si envahissante que non seulement elle donne envie soit de fuir soit de tout mettre en oeuvre pour la faire disparaître, mais aussi qui risque de donner une mauvaise image de l'annonceur ! Enfin, je dis ça je dis rien...

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)