Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 285 mots - 4 commentaires

La nostalgie du loup

Le jour sans la nuit, est-il encore le jour ?
Ou juste un moment perdu et inutile, suspendu entre deux riens ?

Le Chien, désormais sans son Loup, fera semblant d'aboyer et lèvera, indifférent, contre les réverbères joyeux, une patte transie d'automate déchu.


Oh, j'ai bien cherché partout : dans les placards, sous le lit, derrière la porte, à l'intérieur de la boîte à neurone... Je me suis même promené dans les bois pour voir s'il n'y était pas.

Au pire, je me serais satisfait de retrouver son cadavre exsangue à demi dévoré par les bêtes, mais non. Pas la moindre trace.
Pffuiitt ! Disparu ! Envolé !

Alors, pour passer le temps, j'ai un peu remis, fataliste, le nez dans la technique, notamment pour ébaucher ce qui dev(r)ait être le futur design de ce site.
Ça occupe en partie l'esprit et ça réchauffe les doigts de les promener sur le clavier de l'ordinateur même pour ne suivre que la froide logique de la programmation...

C'est embêtant surtout parce que j'avais plein de textes en chantier et que du coup je ne sais pas trop quoi en faire... excepté les mettre de côté en espérant le retour de l'alter ego.


Ha ! si jamais vous le croisez, pas de gestes brusques : il vient d'une civilisation qui ne vaut certes pas grand chose au regard de Guéant-le-Gluant, mais il peut affirmer que cette chanson n'est dûe qu'à une grossière faute de frappe : ce ne sont pas les loups qui sont entrés dans Paris mais les lourds, les balourds, ceux qui vont à nouveau enflammer l'Europe et le monde au prétexte qu'ils n'ont comme valeur que deux pauvres bouts de bois mal croisés sur lesquels achèvent de rouiller les clous de leur pitoyable spectacle.
Si seulement les loups, les vrais, pouvaient nous en débarrasser...


4 commentaires

  1. #1

    Par le à

    tiens, nouveauté, je ne savais pas que "le loup et le chien" allaient de paire sur ce site !!! ^^
    A propos de ce précedent article sur "le lien", le lien du web, je dirais... bah c'est déjà mieux que "rien", ou que "un tiens tu l'auras" !! ^^
    pour ma part je ne suis ni loup ni chien, mais simple citoyen inscrit sur les listes électorales... ;-)
    et longue vie aux Blogs!

  2. #2

    Par le à

    J’espère que ce n’est pas contagieux le moral dans les talons ?! ^_^

    Bon, si tu nous disais à quoi ressemble ce loup... peut-être pourrions-nous t'aider à le retrouver ! Il es tcomment ? Qu'est-ce qu'il a de plus que le chien ? Non parce que… c'est dommage... quand on écrit si bien.

    Tu me fais penser à un billet écrit par ami (un ami virtuel) à propos d’une certaine faculté des écrivains soit à donner envie d’écrire, soit à en décourager complètement. Dans le genre : Christine Angot ne me fait pas peur, je peux en faire autant, mais après avoir lu Victor Hugo, aïe, aïe… Et donc, lorsque je te lis, je me dis : Laisse tomber ! (Non, je ne te compare pas à Hugo, quand même…. ^_^ ) Disons que c’est ton style qui me laisse baba : il est riche, musical, dansant… et si tu as quelques chantiers en route, comme tu dis, j’espère qu’ils ne vont pas rester trop longtemps de côté.

    Je ne suis pas une fada de technologies et de tout ce qui va avec –ça commence à se savoir !- Faute de passion, je perçois l’évolution fulgurante des modes de communication comme une invasion dans mon espace vital. Malgré tout, j’ai conscience de tout ce que ça peut apporter de bon (et j’essaye comme je peux d’en tirer mon parti). Tout ça pour dire que, avant de découvrir internet, j’écrivais des histoires pour enfants. Depuis que je je surfe sur la vague du net et cours après les commentaires –façon de parler- j’ai l’impression de ne plus rien faire de constructif…

    Enfin bref, il faut faire attention de ne pas se laisser happer par ces moments perdus et inutiles, suspendus entre deux riens… Garde le cap sur les objectifs, retrouve vite ton loup et fais-nous découvrir de magnifiques textes !

    Bises


    PS : tu parles de nostalgie dis donc... ^_^

  3. #3

    Par le à

    Voici un lien vers cette personne dont je parle, Benjamin Berton. Il écrit des choses très drôles :

    http://livres.fluctuat.net/blog/51526-le-livre-se-meurt-bon-debarras-.html#comments

  4. #4

    Par le à

    Merci pour la comparaison avec Victor Angot !! :D

    Sinon, je suis assez d'accord avec ce que dis ton ami Benjamin sur la prééminence du texte par rapport au support (papier vs écran).
    L'important pour un texte est d'être lu ou entendu, peu importe qu'il se diffuse de bouche à oreille, sur parchemin ou sur tablette éclectronique.

    Quand au loup (animal craintif), je pense qu'il a pris peur à la vue de ce qui attend le chien (qui lui s'en fout un peu, un chien, c'est servile par nature)...
    Mais comme l'animal est aussi curieux qu'il est craintif, il finira bien par revenir rôder près de la niche et dérouler quelques histoires du fond des bois...
    Wait and see.

    Le blog ne s'arrête pas mais il risque de manquer de fraîcheur et de folie pour quelques temps.

    Merci d'être encore là malgré ça. :)

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard