Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 204 mots - 3 commentaires

Interlude

Tu es tranquillement en train de finaliser deux articles (que donc tu liras plus tard), l'un sur le temps qui passe, l'autre sur la vérité qui ne passe pas, tu jettes un coup d'œil aux infos en ligne, et merde...
Moustaki est mort.
Et pas Cahuzac. Ni Coppé, ni Barjot, ni tant d'autres...

Les coïncidences sont des choses étranges.


Je ne vais pas d'un seul coup me prétendre admiratif du chanteur, ce n'était pas le cas. Mais j'aimais le personnage et surtout l'auteur.

J'aimais cette fausse nonchalance qu'il arborait pour masquer le désespoir d'être contemporain des cons qu'il abhorrait.
J'aimais ses textes faits de mots simples qui appelaient un chat, un chat, et l'amour, la douleur.
J'aimais sa façon de s'effacer derrière ses interprètes là où d'autres auteurs-compositeurs sont immédiatement reconnaissables (je ne cite pas leurs noms pour ne pas mélanger les chanteurs et les torchons).

J'aime toujours écouter « Le Métèque » bien sûr, mais surtout « Ma Liberté », « Ma Solitude », « Sarah » ou « Votre Fille A Vingt Ans » par la voix de Serge Reggiani (meilleur chanteur de Vian et Moustaki du monde !).

Tu liras de meilleurs hommages, je te glisse celui-ci juste par acquis de conscience...
Même s'il est tout mou c't'acquis !  :)
(non, je ne reculerais jamais devant aucun jeu de mots !)

Ciao, l'artiste. Et merci.



3 commentaires

  1. #1

    Je comprends mieux, du coup, ce statut facebook que j’ai vu passer :
    « Moustaki c’etait pas une chanson de Noir Désir ? ».
    J’avoue, un peu honteuse, que ça m’a fait rire.

  2. #2

    Par le à

    Joli statut. J’avoue que ça me fait marrer aussi. :)

  3. #3

    Par le à

    Ah… eh bien moi j’aimais bien le chanteur, en plus de l’auteur et du bonhomme ! On disait de lui qu’il avait une voix sucrée… et j’aime bien le sucre ^_^

    Ses chansons ont littéralement marqué mon enfance, à travers mon père qui passait son temps à chanter (Moustaki, bien sûr, Brassens, Harry Belafonte, Ray Charles et autres jazzmen… il m’a refilé la « maladie », sauf que je chante comme une casserole ! En fait les chansons de Moustaki sont parmi les rares chansons, qu’avec ma voix grave je suis capable de chanter sans trop me ridiculiser ! J’aime beaucoup aussi le bonhomme… Il paraît qu’il aimait les femmes, et que les femmes lui rendaient bien ^_^

    Enfin… hier j’ai passé la journée avec une énorme boule dans la gorge !!!

    Ciao l’artiste, et merci aussi…

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)