Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 348 mots - Aucun commentaire

La vache et le développeur

Internet est quand même quelque chose d'extraordinaire !

L'article qui suit est inspiré par un article et la documentation pdf liée par l'amie JacquelineB sur l'excellent mais défunt forum Terranux.

Meuh ?


Ce document est assez hilarant en soi : c'est celui d'un vendeur de trayeuse automatique qui pond une documentation ultra-ciblée à grands coups de clichés sur l'inéluctable développement technologique de l'agriculture et de l'élevage et pourquoi pas...
Tout y passe, les formules toutes faites, les photos "terroir", le ton à la fois docte et familier, genre « Certes nous sommes des techniciens mais j'connaissons ben eul' terrouaire, mon gars ! ».

Moultes photos de l'impressionnante trayeuse illustrent la chose (je ne les reproduis pas ici, déjà que je risque un procès pour diffamation...) et franchement je suis assez satisfait de ne pas être une vache laitière !
Il y a une photo assez déprimante sur laquelle un pauvre bestiau exprime toute l'incompréhension animale face à la bêtise humaine en illustration d'un texte qui vante le respect du bien-être de l'animal...

Et dans cette prose publicitaire, il y a ce concept (génial) : les cinq libertés fondamentales de la vache

Oui, vous avez bien lu, nos amies les vaches (le savent-elles ces folles ?) ont droit à 5 libertés fondamentales que je vous laisse découvrir sur le document original.

Edit janvier 2104 : document perdu, donc JacquelineB, si tu (re)passes par là et que tu en as encore une copie, fais tourner !  :)


Quelques races de vaches.

Cinq liberté fondamentales, c'est une de plus que ce dont disposent les utilisateurs et développeurs de logiciels libres !

Encore que ces derniers auraient tort de se plaindre par rapport à leurs congénères du monde des "logiciels privateurs"...
Ainsi, les éditeurs de logiciels fermés peuvent bien prendre leurs clients pour des vaches à lait et élever leurs développeurs en batterie puisque les uns et les autres valent beaucoup moins qu'une vache !

Nous vivons dans une société où la liberté se fait rare et pour cette société, la rareté fait la valeur ; il n'y a pas à tergiverser : la vache est un être supérieur.
Et ce n'est pas un hasard si l'Inde (pays dans lequel la vache est considérée comme un animal sacré) est une des grandes puissances informatiques d'aujourd'hui !

Meuh !  :)


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard