Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 734 mots - 13 commentaires

Le vote : un droit, une liberté

C'est sans doute consécutif à ce morne dimanche de scrutin régional mais deux parmi les blogs que je lis, font chacun, à leur manière, un billet sur le non-vote.

Sexactu : Miss France
emilblog : L’électoxicomanie

Et ça m'interpelle d'autant plus que le droit de vote et sa liberté d'usage (ou de non-usage) est un des aspects les plus mal compris par les défenseurs de Sa Majesté Démocratie...

Un petit "flashback" dans ma vie de citoyen de base ?


Avril 2002, premier tour de l'élection présidentielle française.
Tout le monde y va de ses commentaires et de ses pronostics, qui pour Chirac, qui pour Jospin...
Vous connaissez tous la suite. Sauf que je l'avais annoncé (pas fier) à une tablée de potes une semaine avant le premier tour et j''étais passé pour le mauvais augure de service...
Le dimanche soir suivant, le téléphone n'arrête pas de sonner et chaque fois que je décroche, j'ai les mêmes personnes, certaines en état de panique, pour me demander conseils et attitudes.

Comme j'y étais préparé (ayant envisagé ce scénario), ma réponse était simple : on ne bouge pas ! On ne participe pas à cette mascarade. Le Pen n'a aucune chance d'être élu et en mettant les choses au pire, s'il est élu, il n'aura aucun moyen de gouverner... donc pas de panique.
On laisse Chirac se faire élire avec à peine 20% de votants donc sans aucune crédibilité, à égalité avec le PS de Strauss-Kahn qui, à l'époque, fût le premier à appeler à voter pour "le bruit et l'odeur".

Mais va expliquer à des gens affolés qu'ils sont en train de faire une énorme connerie !

Je me suis battu, j'ai gueulé, j'ai argumenté, je m'en souviens comme si c'était hier, j'y pense tous les jours et j'en pleure de rage :
« Vous avez peur de Le Pen, vous aurez Sarkozy et ce sera pire ! »

Putain, comme j'aurais aimé me tromper sur ce coup-là !!

Bien sûr, je ne suis pas allé voter pour ce deuxième tour de 2002... et je me suis fait traiter de facho...
C'est fou comme certaines personnes aiment voir les choses uniquement en noir et blanc... soit c'est bien, soit c'est mal ; soit c'est mâle, soit c'est femelle ; grand ou petit, droite ou gauche, avec moi ou contre moi...

Les mêmes (plus d'autres) ont bien essayé de me prendre à rebours lorsque je suis allé voter pour le deuxième tour de la présidentielle de 2007 alors que je n'étais que dans la continuité de ma réflexion : éviter l'arrivée de Sarkozy et de son fascisme glamour...

Dans les deux cas et contrairement à mes (hélas !) congénères j'ai exercé et mon droit et ma liberté d'user du vote comme d'une expression argumentée, soutenue, suivie et revendiquée plutôt que comme une tradition, un exercice rituel qui aurait remplacé la messe ou le sacrifice des poulets aux entrailles divinatoires !

Car elle est là, la grande arnaque de la démocratie (enfin, de ce qu'elle est devenue...) : avoir érigé la possibilité d'un vote en préalable à toute action dite démocratique.
Tout la vie politique est aujourd'hui réduite à un nombre incalculable de scrutins parmi lesquels il devient difficile de démêler les importances réciproques.

Vaut-il mieux voter aux cantonnales et aux régionales puisque les conseillers généraux et régionaux qui en seront issus auront un important droit de regard sur la gestion des routes, des écoles, de l'hygiène, de l'eau, de l'habitat mais en page trois du « Gâtinais Libéré » ou vaut-il mieux s'écharper pour des présidentielles et des législatives dont les élus selon qu'ils portent leur dossard à droite ou à gauche s'agenouilleront satisfaits devant des banquiers repus ou se laisseront béatement sodomiser par eux ?

Le droit de vote n'est pas une obligation à voter.

Bien sûr, si je suis en train d'écrire cela (et si Maïa et emilpoe ont dessiné et transcrit des choses similaires) c'est justement parce que certains votes ont effectivement changé le cours de l'Histoire et favorisé d'indéniables progrès humanistes.
La dépénalisation de l'avortement et l'abolition de la peine de mort en sont les deux plus récents exemples : sans vote (à tous les niveaux de la société), le chemin eût été plus long et plus tortueux.

Je ne cracherais jamais sur le droit de vote parce que certaines personnes N'ONT QUE ÇA pour exprimer leur colère, leurs doutes, leur bêtise aussi, soyons clairs.
Mais je ne cautionnerais jamais le « vote à tout prix ».

Le vote doit être la fleur du jardin démocratique pas son engrais.
Il est le résultat d'une concertation pas le début d'une négociation.
Il conclut un processus, il ne l'initie pas.

Vous pouvez voter dans les commentaires ! ^^


13 commentaires

  1. #1

    Par le à

    NSPP.

    Nous Sommes Pour, Patron.

  2. #2

    Par le à

    Salut,

    Pour l'anarchiste (c'est à dire un ultra-démocrate) que je suis l'élection est la négation de la démocratie. Dans la Grèce antique (berceau de la démocratie) l'élection était considéré comme aristocratique, les magistrats de la cité antique ne sont pas élus, mais tirés au sort (ce qui n'était pas forcement mieux).
    En 2010, en France nous somme en démocratie représentative, ou, pour être plus clair, en "démocrature".
    Les grands progrès sociaux sont quasiment toujours arrivés par la rue et par des minorités (révolution française par exemple) tandis que beaucoup d'horreurs sont arrivées par les urnes (Musolini, Hitler, etc...).
    Beaucoup de gens me disent que de "ne pas voter c'est pas bien, patati patata ." Je leur répond d'une part que voter est un droit (et non pas un devoir) et que j'ai donc le droit de ne pas le faire et d'autre part que je veux garder la possibilité de pouvoir critiquer par la suite : Pour moi quelqu'un qui à choisit (qui a voter) ne peut plus trôp "râler" après, il doit accepter le résultat...
    "je suis allé voter ... éviter l'arrivée de Sarkozy et de son fascisme glamour..." Oui, je comprend, mais ça c'est ton avis : Tu préfère S. Royale à N. Sarkozy... Moi je les mets dans le même sac...
    Y'aurait bien un type de vote que je trouve intéressant, c'est le référendum (ou "la votation") mais quand on voit comment il (l'état) se soucis des résultats...
    Tiens, un référendum récent, celui qui a eu lieu en Islande y'a peu de temps, 93% des votants refusent de rembourser les banques ! Ca, ça me plais ! Mais t'en a entendu parler ? Non... Black-out, des fois que ça donne des idées à la Grèce :)

  3. #3

    Par le à

    Salut, emilpoe ! :)

    D'abord je ne "préfère" pas S.R. à N.S. : j'ai juste dit que je voulais éviter Sarkozy. Il y aurait eu un kangourou à la place de Ségolène, j'aurais voter pour le kangourou ! :-D

    Concernant le référendum, quelle différence avec un vote (en dehors d'un aspect purement technique) ?
    Absolument aucun... toute consultation est possiblement manipulable, en amont comme en aval...

    Le référendum islandais est un référendum de carnaval qui n'a aucune valeur légale et qui a été organisé pour calmer la colère : c'est une arnaque massive qu'un VRAI vote aurait pu éviter... ;)

    Le problème grec actuel est un pur problème d'égoïsme de nantis qui refuse de perdre une part inférieure à la moitié de leur quatorzième mois de salaire...
    La Grèce est loin d'être en faillite, c'est juste un autre stratagème de banquiers qui cherchent à se renflouer avant d'avoir à payer (comme en Islande, bizarre, non ?).

    Ce qui m'intéresse dans la notion de vote ce sont les conditions du vote (et je pense l'avoir bien expliqué avec mon exemple perso que tu détournes en utilisant le mot préférence que je n'emploie nulle part...).

    Un vote c'est un choix.
    Choisir entre une Guiness et une Leffe c'est participer à un scrutin ! ;)

    L'important est toujours de bien comprendre les tenants et les aboutissants et c'est ce qui m'embête dans les théories anarchistes : elles partent du principe que tout le monde a le même niveau d'instruction et de culture, ce qui est faux !

  4. #4

    Par le à

    Salut,

    "...les théories anarchistes : elles partent du principe que tout le monde a le même niveau d'instruction et de culture"
    Faux ! Et ça a été démontré depuis longtemps notamment dans l'Espagne libertaire. Où as-tu été pêcher ça ?!

    "Concernant le référendum, quelle différence avec un vote"
    Dans le cas du référendum on n'élit personne, on donne son avis sur une question donnée.

    Une élection est un vote mais un vote n'est pas forcement une élection. Le vote, je ne suis pas spécialement contre mais pas pour non plus. Si c'est pour choisir le repas du soir en famille, pourquoi pas, mais pour les grandes questions de société le choix d'une majorité n'est pas forcement le bon : Qu'aurait été le résultat si en 1981 on avait fait un référendum au sujet de la peine de mort ?...

    "Un vote c'est un choix."
    J'ai choisis de ne pas voter ;)

    "Choisir entre une Guiness et une Leffe c'est participer à un scrutin ! ;)"
    Ahh non malheureux ! Pas de scrutin pour ça ! Si tu proposes l'une ou l'autre c'est que t'as les deux ! Mets les donc à côté du verre :D

    Plus sérieusement j'ai bien compris ce que tu voulais dire (les conditions du vote), pour toi l'abstention et quelque part un choix supplémentaire qui s'ajoute aux différents candidats d'une élection... Ou plutôt l'inverse, tu vas voter quand tu estimes "qu'il y a le feu".

  5. #5

    Par le à

    Oui pour la Guiness et la Leffe, il y a aussi des votes à choix multiple ! ;)

  6. #6

    Par le à

    La derniere fois que j'ai vote pour qq, c'etait au siecle precedent..

    Droit cherement acquis, mais qui est devenu un droit de se faire entuber avec son propre consentement.

    Comme je demenage souvent, lorsque j'ai eu envie de voter,il m'aurait fallu faire des centaines de kilometres..


    Par exemple en 2002, j'avais la rage de ne pas pouvoir voter...

    J'aurais pu me facher avec un de mes meilleurs amis, qui pronait l'abstention..

    Mais on ne se fache pas avec les vrais amis.

    Nous en reparlions la semaine derniere, et je dois bien reconnaitre qu il avait raison..

    Ma rage de ne pas pouvoir voter en 2002 m'a vite passee en voyant la suite.

    Et je n'ai jamais regrette mon abstention un peu forcee du premier tour.

    Toujours par realisme, jospin et sa clique nous auraient bien envoyer faire la seconde guerre en Irak, suivant son ami Blair, et l'autre tare.. Comme ils ont fait en Afghanistan.


    Je me souviens encore de nos politicards de gauche comme de droite, qui avaient compris la lecon de 2002.

    Mais il n'ont rien compris du tout..

    En 2007, je ne pouvais pas voter , n'etant pas inscrite ou j'habitais.

    Mais Sarko ou Sego au deuxieme tour etait un non choix et je ne me serais pas deplacee, n'ayant pas envie de donner ma voix ni a l'un , ni a l'autre..

    Quand a l'homme providentiel, qui proposait au premier tour une alternative aux deux blocs, que j'esperais comme tant d'autres ?

    S'il a eu mon soutien ( je me suis meme fendue , d'une adhesion.. ) je n'ai pas eue l'occasion de glisser un bulletin pour son candidat aux elections suivantes..

    L'autiste megalo, a la tete de la secte, m'avait deja fort decue..

    J'ai rarement vu autant de mepris vis a vis des militants.. et ce parti n'a de democrate que le nom.

    Pour les details, je vous renvoie au blog du Chevalier Orange qui denonce avec beaucoup d'humour et de talent, le fonctionnement de ce parti "democratique".

    Je ne peux cacher ma joie de voir ce parti en dessous de la barre fatidique des 4 % , la sanction est largement meritee.

    Certains candidats ( les serviles amis du gourou , candidats officiels du mouvement, parachutes ici ou ailleurs) se verront rembourser leurs frais de campagne et les autres : les petits qui ont eu le tort d'y croire plus longtemps, en seront de leur poche..

    Mais ce fut une experience interessante de voir le fonctionnement d'un parti politique de l'interieur, pendant quelques mois..

    Quelques mois seulement, car n'ayant pas pu voter pour les statuts de ce mouvement ( il fallait se deplacer et je n'en ai guere les moyens ) j'ai tres vite renvoye ma carte et jure que l'on ne m'y reprendrait plus..

    Et ailleurs ? Helas c'est pareil.

    Pour avoir entendu , malgre moi, les propos de militants d'un parti "revolutionnaire "; soit disant sans chef, c'est pire que le vatican, ou les temoins de jeovah.

    Mais quand on a la foi , on peut tout avaler , et propager la bonne parole, et rever au paradis d'une societe egalitaire.

    Ces partis vivent en exploitant la misere des autres. Mieux ils la cultivent, sinon ils disparaitraient.

    C'est a hurler de rire de voir qu un des plus durs revolutonnaires soixante huitard , qui allait mettre le souq dans les facs , encore quelques annees, plus tard a fait toute sa carriere planque comme haut fonctionnaire de l'education nationale.. un comble !

    Chaque fois que je lis ca dans dans wikipedia, je dois me pincer...

    Il faut sauver la democratie.?

    Foutez moi la paix avec la democratie, vous l'avez enterree.

    ( je m'adresse aux politiques )

    Il faut sauver nos acquis sociaux.?

    Si ceux qui se sont battus pour les avoir etaient la , ils vous mettraient des baffes.

    Il faut se battre contre la mondialisation ? Contre les requins de la finance ?

    C'est vous les socialos qui leur avez ouvert un boulevard.

    J'ai hallucine d'apprendre , suite a cette crise de 2009, que c'est l'honnete ministre socialiste, avec son CAP de "tourneur fraiseur", qui avait permis aux banques de depot de jouer notre fric au casino de la bourse..

    Ils ont appelle ca le realisme politique...

    Quelle bande de cons..

    Mais ils en ont fait bien d'autres..

    Pour les europeennes, je comptais bien faire honneur a mon droit de vote dans un pays etranger..

    L'embarras du choix : 19 listes..

    Partout ou presque on pouvait lire qu il fallait sauver le nouveau traite simplifie..

    Sauf chez les ultra liberaux, qui jugeaient que ce n'etait plus necessaire , les sociaux democrates ayant deja ouvert en grand les portes pour pouvoir continuer leur business.

    J'aurais tendance a les croire, si ca leur convient ..

    Je revois encore notre portuguais en chef , venir faire la lecon aux francais, a l'assemblee nationale apres le non au referendum..

    Personne pour lui envoyer ses pompes en pleine tronche..

    Bientot on va devoir casquer pour sauver son pays de la faillite..

    Qu'il garde ses lecons pour son pays.


    Puis la on nous a trouve encore deux baltringues, pour completer le tableau..

    Mais voila qu 'on nous a invente un autre truc !!!

    Il faut sauver la planete..

    Deja j'etais convaincue que le grenelle de l'environnement se terminerait par une taxe supplementaire, on en a pas assez comme ca...

    C'est bien la derniere preoccupation des gens qui se levent en se demandant de quoi ils vivront demain..

    L'ecologie est bien une preoccupation de bobos et de nantis.

    Dieu sait si bertrand a fait pleurer dans les chaumieres avec son film, la veille des europeennes.

    On le croirait presque..

    Mais ce type est un escroc.

    J'ai pu voir ( tres tard ), un de ses reportages sur un barrage en Argentine..

    Je comprend mieux pourquoi les argentins l'ont vire sans menagement..

    Pour temoigner il a trouve une personne qui avait garde une rancoeur legitime suite a son expropriation et lui a fait dire a peu pres n'importe quoi sur les mefaits d'un barrage..

    Certes il y en a, comme dans tout ce que fait l'homme.

    Son escroquerie est d'avoir mis cet unique temoignage avec des arguments completement faux sur les nuisances des barrages ; mais aussi cette manipulation immonde du temoin. Un modele du genre.

    Ca discredite tous ses films.

    Ils ont fait fort pour culpabiliser le citoyen.

    On oserait plus allumer une ampoule,,

    L'avenir de la planete , je m'en tape..

    On ne m'effrayera pas avec ca !

    C'est comme d'aller en enfer si je ne fais pas ma priere.


    Notre vieille planete peut exploser demain sans prevenir.

    Nous recouvrir sous un tas de cendres, nous faire un pet de gaz toxiques..

    Elle nous reserve quelques soubresauts capables de demolir une ville entiere au hasard..

    Pire encore une meteorite peut nous percuter. C'est deja arrive,

    Les mamouths qui n'ecrasaient pas encore les prix a l'epoque, n'ont pas apprecie..

    Une occasion de realiser E=mc2..

  7. #7

    Par le à

    Rahh j'ai ete censuree :))

    La suite plus tard ..

  8. #8

    Par le à

    Helas des savants travaillent su le sujet. Ils imaginent des miroirs, des lasers capables de detuire ces objets avant qu ils ne nous percutent.

    Sauf que si le bazar se detraque , il va nous desintegrer..


    Ne riez pas , c'est avec nos impots que ces recherches sont financees.

    Mais qu est ce qu' on attend pour faire des manifs, une loi, oet pour taxer les volcans, et ces plaques tectoniques qui font chier..

    Apres tout , chaque fois qu un chien mord qqun , on fait bien un loi ..

    On attend la campagne de 2017 ???


    C'est drole, les politiques ont toujours essaye de jouer sur nos peurs pour nous faire deplacer jusqu a l'isoloir..

    et il ya toujours une bonne cause a sauver.

    Comme les religieux qui ont voulu sauver nos ames, et nous ont menaces de l'enfer..

    Une idee geniale, car ca a dure plus longtemps que la peur des chars russes, des fachos, des etrangers ou du CO2..

    "Laisse mon ame tranquille , et touche pas ca , c'est mon cul"

    Leur dernier argument, lorsque les autres ne marchent pas est la culpabilisation.

    Mais la encore on l'a toujours dans l'os, parce que si tu ne votes pas , on te dit que tu n'as pas a te plaindre d'avoir laisse les autres choisir a ta place.


    Et inversement, si tu as vote et que tu te sens trahie , on te dit que tu n'avais qu a pas voter pour ceux la..

    J'ecoutais Patrick Sebastien annoncer son idee de creer un rassemblement, hors partis politiques.

    Sij'ai bien compris son but, le pauvre ne realise pas qu il va se faire dezinguer par les medias et par tous les partis politiques, qui on toujours deteste la conccurence des saltimbanques et des clowns.


    Mais je ne me sentais pas prete a vivre une autre desillusion.

    2012 je vois deja le scenario,

    Aussi je vais rester chez moi, sans meme culpabiliser.

    Et surtout qu on ne vienne pas me dire que si la classe piolitique ne me convient pas, je n'ai qu a m'impliquer dans un parti politique pour essayer de changer les choses.. J'ai donne, merci.

    Face aux grandes catastrophes qui menacent la planete,j'ai adopte la seule attitude possible : le fatalisme.

    Alors pour la politique , c'est pareil.

  9. #9

    Par le à

    Ce qui est intéressant en ce moment (et pas seulement en France) c'est que des tas de gens d'horizons divers se lancent dans des propositions de mouvement plus ou moins fantaisiste mais avec la même logique, inimaginable il y a 50 ans :
    « marre des incompétents en place depuis toujours, à ce compte-là je ferais aussi bien moi-même ! »

    Hommage à René Dumont, pionnier du genre dès 1974...

    Le "do-it-yourself" rapporté à la politique m'enchante parce qu'il ne s'embarrasse pas de l'élitisme réthorique qui a éloigné les élus des gens qu'ils étaient censés représentés...

    Un peu de bordel de temps en temps, ça ne peut que faire du bien ! :)

  10. #10

    Par le à

    Ma documentation va pas avancer beaucoup ce soir, mais bon...
    Je suis allé voter, deux fois, pour les régionales. J'ai beau être plus jeune ( :p ) c'est aussi un choix que je peux argumenter. Mais pas ici, z'êtes trop vieux :p
    Juste que je suis d'accord pour qu'on ait un peu de bordel dans notre vie politique.
    Je suis aussi d'accord pour la déception vis à vis du modem, d'autant plus que j'ai vue le mouvement se construire, puis mourir, d'assez près...

  11. #11

    Par le à

    Justement, comme dissert j'ai "Le référendum est-il démocratique?" à faire pour la semaine prochaine.

    Tu pourrais stuffer l'article avec le débat sur le droit de vote des résidents étrangers, avec la distinction entre les métèques et les citoyens chez nos amis les grecs =)

  12. #12

    Par le à

    Oui, y'aurait de la mise à jour à faire... Faudrait d'ailleurs que tu me fasses part de tes idées là-dessus après avoir rendu ta dissert, ça m'intéresse.

  13. #13

    Par le à

    En attendant, un aperçu de notre dernier TD de droit consti :

    Étudiante : Comme nous sommes dans une démocratie...
    Enseignante : Il paraît.

    Sinon, en prévision de l'élection présidentielle, je recommande la lecture de La Constitution par Guy Carcassonne, qui fait l'analyse du texte et de la pratique pour chaque article. Au niveau du contenu c'est assez proche de son cour de Droit constitutionnel de L1 de Droit, donc c'est très accessible et pédagogique :)
    Il ne manque que ses costumes incroyables et ses blagounettes, très portées sur le Sarkozy depuis que nous avons commencé à étudier la Vème République.

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)