Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 22 mots - Aucun commentaire

Il est interdit de s'impatienter

Ce titre est une phrase de Yoko Ogawa dont je t'ai déjà parlé dans cet article-ci mais aussi dans celui-là . Et elle s'adresse à la horde de lecteurs/lectrices qui me demandent pourquoi je n'ai rien publier depuis un mois. Au moins 128,12 messages sur mon répondeur, rien qu'aujourd'hui. OK, c'est un chiffre au hasard vu que je ne sais pas compter. Mais ces lecteurs/trices non plus. Ça ne fait que 26 jours. Ce qui ne suffit même pas à faire un février nain.

***

Afin quand même de donner un brin d'explication, oyez ce qui suit, gentes dames et affreux gentilhommes.
« oyez », c'est si tu lis à voix haute. Sinon, si comme moi tu lis en ayant de la bonne musique dans les oreilles ce sera plutôt « oh yeah ! »…  :)

Cette atonie soudaine après un mois de janvier pléthorique (dont tu ne t'es pas vanté, bien sûr) est un mélange de circonstances et de capacités. Ou plutôt d'incapacités.
Côté inspiration, toujours beaucoup d'idées. Mais une fois devant l'écran blanc, j'arrive à peine à aligner trois phrases… Le spectre des subtiliseurs de prose est encore vivace et chaque fois que je pose un mot sur l'écran je ne peux m'empêcher de penser que lui aussi disparaîtra un matin avant d'avoir pu quitter le nid et s'égayer en ligne.
Oh, j'entends déjà les techniciens hurler :

— Mais pourquoi tu n'écris pas directement en ligne ?

Cher tecnichien (je crois que j'ai fait une faute mais je ne sais pas où…), tu penses bien que j'y ai déjà pensé. D'autant qu'il existe plein d'outils sympathiques pour ça. Seulement pour les utiliser il me faut à la fois : une connexion digne de ce nom et une prise électrique. Mon PC est un vieux machin et la batterie n'a pas une grande autonomie. Plus qu'un supporter anglais si on traduit ça en bière mais moins que ces graines en dormance qui peuvent attendre des années avant de germer (non, ce blog n'est pas en dormance !).

Une autre raison est que je prépare un nouveau design pour ce blog. Ainsi qu'un changement de plateforme (oui, encore mais cette fois, tu n'auras rien à faire). Et forcément, pour les mêmes raisons, ça prend du temps.

Il est donc interdit de s'impatienter. D'autant que je suis certain que ce blog est plein d'articles que tu n'as pas encore lus (ou relus). Donc tu cliques là et tu fouilles.

Je n'ai rien de mieux à te proposer pour le moment.

Je pourrais, comme je l'ai déjà fait, prendre l'actualité comme support. Mais ça finit toujours par les mêmes blagues ou les mêmes gros mots. Et le seul truc d'un peu avancé est une histoire sciencefictionnesque (et même, et surtout, sciencfictioclownesque). Histoire d'essayer un genre dans lequel je n'ai dû m'aventurer qu'une fois. Et je n'en suis qu'au début. Et j'aimerais en faire un feuilleton. Et je veux des prises électriques et des bornes wifi partout dans les rues !

Sinon, je boude un bon vrai mois.  :)


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard