Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 122 mots - Aucun commentaire

Narrathon novembre 2016 : jour 5

Après le repos, le plein pot. Bref. Les affaires reprennent.


Nombre de mots

1688.

Journée apparemment intense. En fait, de l'assemblage de petites séquences. Ne jamais se fier aux apparences ! Mais comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, les petites séquences font leur quota de mots. À consommer avec modération, cependant. Les friandises, c'est vite indigeste.


Résumé 

Notre héros a maintenant bien pris conscience qu'il est dans du pas banal. Bizarrement, ça ne le rend pas fou de joie. Je ne comprends pas…  :)


La phrase

On ne naît pas solitaire, on le devient.

Coucou Simone ! Certainement la phrase-concept la plus empruntée de toute la littérature du XXe siècle.


Le débrief'

On se passera de débrief' aujourd'hui puisque dans l'ensemble la journée a été calme mais relativement productive.

Allez ! Plus que 25 jours.


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)