Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 207 mots - 2 commentaires

Narrathon novembre 2016 : jour 6

Une journée pour se rappeler que l'écriture a parfois des intentions dissimulées qui ne se révèlent qu'après deux ou trois relectures de façon à ce que tu ne sois pas tenté de tout effacer pour tout recommencer. Et quand tu t'aperçois qu'une phrase s'est glissée à ton insu, elle te regarde avec son grand sourire espiègle de gamin pris en flagrant délit dans le pot de confiture et qui te dit : C'est pas moi !


Nombre de mots

822.


Résumé 

Notre héros commence à se sentir bien seul et te le fait bruyamment savoir.


La phrase

Au moins suis-je toujours aussi doué pour prendre l'ascenseur social à l'envers !


Le débrief'

À un moment, quelque chose m'a dérangé. J'ai lu. J'ai relu. J'ai lu à nouveau. OK ! Ça, c'est un truc que j'ai déjà écrit, mot pour mot, il y a déjà quelques temps. Je fouille les archives du blog (en vrai je me sers de la barre de recherche) et je retrouve un effectivement vieil article de 2013 qui s'accorde quasi parfaitement avec le texte en cours. J'hésite. Je ne peux pas l'intégrer tel quel. OK. Je vais revoir les tournures de phrases, réajuster la conjugaison, nettoyer les participes passés et hop ! ça va me prendre une heure grand maximum et j'aurais gagné une demi-journée. J'y suis encore et ça mordra certainement sur demain.

Sale gosse !

Allez ! Plus que 24 jours.


2 commentaires

  1. #1

    Par le à

    Chez toi, les gamins se mettent tout entiers dans le pot de confiture ? La vache ! Soit tes pots sont vastes, soit...

  2. #2

    Par le à

    :) C'est un peu des deux : quand les tonneaux d'eau de vie sont presque vide
    s, j'y mets de la confiture et j'installe le piège près d'une école... :D

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)