Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 93 mots - Aucun commentaire

Narrathon novembre 2016 : jour 11

Jour férié mais non chômé. Le récit fait sa pause « philosophie de comptoir ». J'aime bien. De temps en temps, il faut se poser des questions. De bonnes questions, ce serait mieux mais c'est déjà ça, non ?


Nombre de mots

916.


Résumé 

Notre héros est encore avec sa souris.


La phrase

Les philosophes posent les bonnes questions et les politiciens apportent les mauvaises réponses.


Le débrief'

Étrange l'arrivée et la persistence de cette souris dans ce texte… Ou ça devient du grand n'importe quoi, ou il y a des intentions cachées. L'un n'empêchant pas l'autre !

Allez ! Plus que 19 jours.


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)