Peinture murale de Dominique Larrivaz représentant un chien allongé et souriant, visible rue des Frigos, à Paris 13
, - 721 mots - 19 commentaires

Le Lapin et le Territoire

2011 est l'année du lapin pour nos amis chinois.

Pourquoi pas ? Un lapin, même astrologique, c'est toujours plus mignon qu'un cancer...


Le mot lapin en calligraphie chinoise

Pour nous autres, occidentaux désorientés, le lapin est à l'origine de multiples expressions.
Vont-elles nous renseigner sur la manière dont la Chine compte nous passer à la casserole ?

Première puissance économique et industrielle de ce 21e siècle, la Chine semble avoir inventé la patience et la ténacité et en a fait de redoutables armes diplomatiques.
Là où l'Europe et les États-Unis luttent quotidiennement pour leur survie et ne pensent plus qu'à court terme (entre 3 et 5 ans), l'Empire pense en millénaires et possède une foi inextinguible en sa pérennité.

Et si le lièvre s'était fait avoir par un lapin déguisé en tortue ?


Chaud lapin

un lapin

Qui nique tout ce qui bouge.

Peu de rapport avec le fait que l'industrie chinoise est une grande contributrice du réchauffement climatique...
La Chine d'aujourd'hui ne se contente plus de rapports intimes avec ses alliés de longue date et par ailleurs voisins... Il lui faut maintenant du tout-venant narcissique et du gigolo friqué : de l'intellectuel européen et du milliardaire américain.
La chine entretient également moultes maîtresses autant en Afrique qu'en Amérique du Sud. Elle a fait du monde sa garçonnière.

Hors l'Inde et la Russie... En attendant de publier un Kâmasûtra pour poupées russes ?


Lapin à la moutarde

un lapin

Un classique de la gastronomie française.

L'important, dans un lapin à la moutarde, ce n'est pas le lapin. C'est la moutarde.
Suffisamment présente pour relever le plat sans pour autant "monter au nez".
La moutarde chinoise (Brassica juncea) à l'instar du chou ou du colza, est une variété riche en glucosinolates, toxines d'auto-défense contre les prédateurs phytophages (ben oui, j'ai révisé, tu crois quoi ? que j'écris uniquement quand je suis bourré ? nan, mais là, ça compte pas...).
Comme beaucoup de toxines, les glucosinalates présentent un seuil de toxicité en deça duquel on peut parler d'action thérapeutique et au-delà duquel on pensera à appeler le cimetière voisin pour savoir s'il reste de la place...
Étonnament (ou pas), cette toxine est surtout funeste pour... le lapin !

À expansion, expansion et demi ?


Poser un lapin

un lapin

Ne pas se présenter à un rendez-vous.

La vie de la planète est une suite de réunion internationales tant économiques, qu'écologiques, politiques, artistiques ou sportives dont seul un Prévert saurait dresser l'inventaire !
G-20, Jeux Olympiques, Conseil de Sécurité de l'ONU, Festival de Cannes, Nouvel An Chinois, Journée Mondiale des Ratons-Laveurs... on n'imagine plus la Chine ne pas assister aux grandes réunions internationales et ne pas y jouer les premiers rôles.

En dehors, peut-être, d'une éventuelle remise de Prix Nobel de la Paix...


Coup du lapin

un lapin

Donner un coup sur la nuque.

Il y plusieurs façons d'asséner un coup sur la nuque : avec la main, avec les deux mains, avec le pied, avec les deux pieds pour les plus souples, avec un objet contondant d'une résistance mécanique supérieure aux vertèbres cervicales...
Le procédé et sa méthodologie sont importants car c'est encore le mode d'éxecution préféré de la police chinoise : un revolver, une nuque, une balle qui cheminera entre les deux... mais toujours dans le même sens : du revolver vers la nuque...

La police chinoise est pragmatique et méticuleuse.


Pêt de lapin

un lapin

Qui ne vaut pas grand-chose.

Longtemps, les produits importés de Chine ont correspondu au bas-de gamme tout juste bon à assouvir l'appétit consumériste d'une classe ouvrière occidentale qui tendait de plus en plus à l'embourgeoisement matériel.
Les domaines de l'habillement et de l'appareillage électronique (hi-fi, télé, informatique) en sont toujours les symboles.
Hier, le Made in China faisait sourire, aujourd'hui on le retrouve partout y compris dans les produits de haute qualité.
Je parie que d'ici dix ans, ce Made in China ornera les produits les plus luxueux comme c'est déjà le cas pour les produits high tech.
Ce sera alors LE gage de qualité réléguant les Made in EEC ou Made in the USA à de vulgaires pêts de lapins...


Et je vous épargne les lapins célèbres : Bugs Bunny, les Lapins Crétins, le Lapin Blanc (celui d'Alice Au Pays des Merveilles), le lapin de Play Boy, celui de la RATP, Lapinot, etc, etc...

un lapin

En même temps le tableau ne sera pas obligatoirement aussi noir (à condition de n'être pas tibétain).
La Chine, civilisation dotée d'une culture flamboyante et complexe, a beaucoup à nous apprendre. Autant certainement qu'elle aura à apprendre de son nouveau statut de maître du monde.

Une bonne manière d'entrevoir ce pays est de suivre son actualité au fil de ce site : chinatown, une des rubriques de Rue89.


19 commentaires

  1. #1

    Par le à

    Fort bien tourné comme billet !

  2. #2

    Par le à

    Merci, mademoiselle. :)

  3. #3

    Par le à

    Non mais sérieux... Comment décrire la Chine au départ d'expressions... "enlapinées" ^^ Pas mal trouvé !

    Mademoiselle ? Hum... ça me rajeunit ^_^

  4. #4

    Par le à

    L'année du lapin est sujette a grosse consommation de feux d'artifi(fe)sses en Chine.

    D'ailleurs, ne dit-on pas à Shangaï "avoir lapine en feu"...

    /sorti

  5. #5

    Par le à

    N'empêche que crever d'un lapin ça fait moins sérieux que crever d'un cancer...

    N'oublions pas parmi les cuniculés (de sa race) le célèbre lapin salinge (autrefois célébré par les "quatre barbus").
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Pastiches/Lapin_salinge

    Et celle qui nous donne des sueurs froides par les soirs de pleine lune : la tristement célèbre Lapine Occulte...

  6. #6

    Par le à

    Il y a aussi des cancers moins ravageurs que les lapins...

    Il faut quand même un peu imaginer ce que le monde risque de devenir au prisme de l'industrialisation chinoise...
    Et franchement, je préfère le cancer...

    Il est certes inutile de courir se cacher mais peut-être que nous arriverons à pied par la Chine !

  7. #7

    Par le à

    Non... vaux mieux pas que je commence à imaginer. Perso, je préfère encore une balle dans la tête !

  8. #8

    Par le à

    Il vaut... et non pas vaux, pourquoi pas veau, tant que j'y suis...

  9. #9

    Par le à

    C'est ce que prétendait de Gaulle... :D

  10. #10

    Par le à

    Ah... ?

  11. #11

    Par le à

    http://www.denistouret.net/textes/Gaulle.html

    question 3

  12. #12

    Par le à

    Ainsi donc les français sont des veaux ? Avec des grandes gueules mais des veaux quand même !

    Est-ce possible que j'aie été contaminée... non parce que à l'origine je suis belge ^^

    Plus sérieusement, s'arrêter deux secondes à imaginer l'avenir est un exercice hautement démoralisant... mais puisqu'il faut croiser le fer. Tu as une idée de comment s'y prendre... quelques stratégies en tête ?!

  13. #13

    Par le à

    Là, c'est un problème qui me dépasse...

    La seule solution que j'entrevois (j'ai un billet en cours sur le sujet) serait une VRAIE construction européenne...

    À priori, c'est mal parti...


    Et puis, belge ou français, c'est pareil (hop, je viens de me mettre à dos mes deux commentatrices préférées !) ;)

  14. #14

    Par le à

    Les belges n'ont pas la réputation d'être grandes gueules... voyons ^_^

  15. #15

    Par le à

    La Belgique c'est comme en France sans la bouffe et les femmes non ?

    /parti

  16. #16

    Par le à

    Pour faire un mix entre le sujet de base et sa dérive belge :

    http://www.leguidedesconnaisseurs.be/article1645.html

    Bon appétit ! :)

  17. #17

    Je signe des deux mains (et des deux pieds) pour faire la construction européenne avec vous (étrangement, j'ai moi aussi un billet en cours à ce sujet...) :)

  18. #18

    Par le à

    Il y a 20 ans, quand un ami disait : "L'air de rien, les Chinois seront à craindre bientôt...", ça faisait rire autour de lui.
    J'ai fait 4 ans d'études de chinois, et rien que ça, il y a de quoi filer les jetons : la complexité de cette langue laisse entrevoir l'esprit (et les facultés sur-développées) qu'il faut posséder pour la pratiquer, et ça, cela m'a fait abonder dans le sens de cet ami.
    Les carottes ne seraient-t-elles pas à moitié cuites ?

  19. #19

    Par le à

    Sur ma vie, il ne faut pas réduire les chinois à des "chauds lapins", ou "lapins à la moutarde" !!! même si l'allégorie est bonne, et même très bonne.
    je note le site de rue89, pour mon information personnelle :))
    par contre, et bien contre, on peut aussi voir les chinois, suivant les cycles, comme des cochons, des chiens, des serpents, des dragons, etc...
    Pour ma part je ne crois pas en l'astrologie, même si j'ai connu une belle astronnome, et déjà rencontré des voyantes. Egalement vu, dans un autre registre, un marabout qui m'a promis un "retour d'amour" instantané en brulant une poupée vaudou... Mais ça, c'est le choc des civilisations!!!
    ^_^

Fil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire…

Précaution anti-spam

… ou lire un article au hasard

(rafraîchir cette liste avec F5)