Comme l'indique le titre de cet article (si, regarde, là, juste au-dessus), ces notes sont couchées ici parce que je n'ai rien d'autre de durable sous la main.Tu n'es donc pas obligé de les lire. Par contre, tu peux donner ton avis.

  • se débrouiller pour passer outre les intégrales, les différentielles et les matrices qui s'accaparent la moindre formulation ;
  • rester neutre dans le combat sans fin (ni début) qui oppose la primauté de l'œuf sur la poule, ou inversement, en décidant qu'il n'y a ni début ni fin ;
  • contourner avec humour les pièges de la « méthode sociologqiue »  ;
  • revisiter rapidement quelques fondamentaux de physique, de chimie, de biologie et d'histoire (et peut-être de français ?) ;
  • non, pas les maths, pitié ! pas les maths… ou alors juste les additions à deux chiffres ;
  • expliciter puis nommer les deux formes d'exclusions sans recourir à de fausses évidences comme « positive » ou « négative » ;
  • être méthodique dans mes lectures et mes prises de notes (ha, ha, ha !) ;
  • envisager une longue période de migraine, de clignements d'yeux et de grattage de crâne ;
  • journaliser les avancées (ou les hebdoïser, voire les mensualiser) ;
  • assaisonner puis servir.

J'ai sûrement oublié un tas de choses mais bon, si je réussis déjà à n'en suivre ne serait-ce qu'une seule, on pourra parler d'avancée concrète.

En cadeau, la pensée du jour :

« C'est un petit plat pour l'homme mais un grand houblon pour l'humanité ! »